Izier

Croix oubliée ou Croix du Calvaire

Catégorie:
2. Petit patrimoine sacré

Sous catégorie:
2.1 Les croix

Non catégorisé:

IPIC: Non

Ozo

Adresse: Chemin du Meunier

Contexte: Dans le bois à l'écart du chemin

Latitude: 50.373215595203

Longitude: 5.5483853816986

Visible: Non

Accessible: Non

Etat: Bon

Degradation:

Description:
Grande croix sur un promontoire rocheux, nichée dans des pierres cimentées et soutenue à l'arrière par une barre en fer. Elle est attachée à une poutre en fer scellée dans la pierre, porte un petit Christ et regarde vers la vallée.

Inscription:
1937

Dimention:
Estimation : 500 x 300 cm - socle 70 x 70 cm

Historique: Le chemin qui mène à la croix a été dégagé en 2011 ce qui a permis aux promeneurs d'aller jusqu'à la croix et admirer le paysage, d'où le nom de la Croix oubliée. Plantée en 1937 suite à une mission paroissiale prêchée par, les Franciscains, au temps du vicaire Liegeois. Faisait partie de la procession des rogations. (source: Croix-chapelles-potales du pays de Durbuy-manuscrit 1988)

Remarques: la croix "oubliée" : bien sûr les habitants d'Ozo la connaissent bien. Je ne sais qui la surnommée ainsi, elle est seulement connue à Ozo comme étant "Le Calvaire". Elle a été construite et installée en 1937 par mon arrière-grand-père, Joseph BIHAIN, premier instituteur à Ozo à la création de l'école primaire libre en 1880. Elle a été bénie (la croix) à son "inauguration" par le Doyen de Barvaux. Voir photo en 1971. Je ne sais si l'originale a survécu jusque là, mais en 2000 elle était en très mauvais état, la poutre horizontale était tombée, la figure du christ avait disparu. J'ai récupéré la poutre et la possède encore. Une nouvelle croix a été construite et placée il y a me semble-t-il une quinzaine d'années (pas sûr), fabriquée par le menuisier René Ponthier de Juzaine.

L'id de la page est à noter dans votre commentaire est 436
Le formulaire de commentaire ne fonctionnait pas, désolé ! Vous pouvez me contacter via mon adresse mail , c'est encore ce qu'il existe de plus simple.

Page Précédente--------Accueil